Asmara







Polars


Mystic River
Denis Lehane

Éditeur: Rivages
Roman

Date de parution : 0203
ISBN : 2-7436-0962-1

Ce jour de 1975, quand éclate une bagarre de rue entre Sean Devine (le plus raisonnable), Jimmy Marcus (la tête brûlée) et Dave Boyle (le plus timoré), les trois garçons sont loin de se douter que leur destin va basculer de façon irrémédiable. Une voiture s'arrête, deux hommes qui se prétendent de la police font monter Dave avec eux sous prétexte de le ramener chez lui. Dave ne reparaîtra que quatre jours plus tard. On ne saura jamais ce qui s'est passé pendant ces quatre jours. Mais les trois garçons cesseront de se fréquenter.

Vingt-cinq ans plus tard, ils sont mariés et pères de famille. Sean est un policier brillant mais miné par ses problèmes conjugaux, et Jimmy, un ex-chef de gang qui s'est rangé en achetant un magasin d'alimentation ; quant à Dave, il a brièvement connu la gloire en devenant une star du base-ball, mais aujourd'hui il part lentement à la dérive.

C'est un événement tragique, comme un écho au kidnapping de Dave, qui va les mettre de nouveau en présence : l'assassinat brutal de Katie, la fille aînée de Jimmy, âgée de dix-neuf ans. À mesure que Sean mène l'enquête, ce sont autant de voiles qui se lèvent sur des vérités aussi troubles que les eaux de la Mystic River, dont les profondeurs recèlent bien des secrets inavouables. Pris dans l'engrenage infernal de la souffrance, du remords et du désir de vengeance, les trois anciens amis n'auront plus d'autre choix que de s'affronter en un combat dont aucun ne peut sortir indemne.

Oeuvre très noire, Mystic River est le quatrième roman traduit de Denis Lehane. C'est aussi son meilleur à ce jour.


La Constance du jardinier
John Le Carré

Éditeur: Seuil
Roman
Broché
Date de parution : 0110
ISBN : 2-02-049575-9

Qui a dit qu'après la chute du Mur de Berlin, John Le Carré se retrouverait en panne de sujets ? S'il a pu connaître, en effet, un court passage à vide au début des années 90, les ravages de la mondialisation libérale ont depuis stimulé à nouveau sa capacité d'indignation et, c'est le plus important, son talent d'écrivain. Car Le Carré est avant tout un écrivain, un vrai (au contraire de ces fabricants patentés de super-thrillers que sont Ludlum ou Clancy), et sa prose - un peu desservie par la traduction -, l'une des plus élaborées qu'on puisse lire aujourd'hui sous la plume d'un auteur anglo-saxon (lisez ou relisez La Taupe, mille sabords !).

Après avoir dévoilé la face cachée de la finance internationale dans Single et Single, Le Carré s'attaque, dans La Constance du jardinier, aux sombres machinations des multinationales pharmaceutiques, où se nouent d'étranges alliances politiques. Son roman, le dix-huitième si nous comptons bien, est aussi l'occasion de brosser un très beau portrait de femme.


Au pire, qu'est-ce qu'on risque
Donald Westlake

Éditeur: Rivages
Roman
Broché
Date de parution : 0105
ISBN/ISSN : 2020355116

Le retour en grande forme de l'immortel Dortmunder, champion des coups foireux, dans une aventure désopilante. Ce nouvel épisode le voit affronter l'infâme milliardaire Max Fairbanks, qui a eu la double audace de le surprendre en plein cambriolage et de lui voler sa bague porte-bonheur sous le nez de la police ! Comme eût dit Bugs Bunny, " of course, you realize this means war !" De fait, Dortmunder voit rouge et rassemble ses troupes. Son objectif : les somptueuses résidences du milliardaire. Méthodiquement, elles seront mises à sac par Dortmunder et compagnie pour retrouver la fameuse bague.
Au fait, elle n'est même pas en or, cette bague, et les petites pierres qui brillent dessus ne sont pas des diamants...

C'est à voleur, voleur et demi, David contre Goliath, ou encore Robin des Bois contre l'escroc de la haute finance. C'est aussi, sous les dehors de la farce énorme, une traversée de l'Amérique contemporaine, de Washington à Las Vegas, dépeinte comme la civilisation du vide abyssal dominée par la standardisation (" Où suis-je ? ", se demande toujours Dortmunder en s'éveillant dans une chambre d'hôtel inconnue, pareille à toutes les autres chambres), la bagnole, les loisirs et la consommation.

Bref, on s'amuse !


Chroniques
Jean-Patrick Manchette

Éditeur: Rivages
Essai
Broché
Date de parution : 9804
ISBN/ISSN : 2702128491

Rénovateur du roman policier français, traducteur et scénariste, Jean-Patrick Manchette tint entre 1977 et 1995 la rubrique du polar dans le magazine Charlie Mensuel et la revue Polar. Le présent volume réunit l'ensemble de ces articles et leur adjoint quelques préfaces et notes de lecture inédites.

Si vous voulez comprendre le XIXe siècle, lisez Balzac. Si vous voulez comprendre votre temps, lisez Hammett et Chandler. Tel pourrait être le fil rouge de ces textes, où le polar est envisagé dans une triple perspective historique, politique et esthétique - en l'occurrence, c'est la même chose. Rien de rébarbatif, cependant, dans ces papiers où l'agilité dialectique, le sens du raccourci, l'acuité d'analyse, étayée sur une culture solide, le disputent à une écriture mordante et souvent irrésistible. L'ensemble constitue en tout état de cause la meilleure introduction à une véritable lecture du roman noir. L'amateur y glanera en outre des centaines de suggestions de lecture qui lui donneront sur-le-champ l'envie de courir chez son libraire. C'est le genre de livre qu'on ouvre à la recherche d'un titre (regrettons à cet égard l'absence d'index) et qu'on se surprend à lire encore deux heures plus tard. Indispensable sur la table de chevet.

Pierre de Lune
Wilkie Collins

Éditeur: Phébus
Roman

Date de parution : 9811
ISBN : 2-85940-552-6

Ami et rival de Dickens, Wilkie Collins invente avec Pierre de lune le premier roman policier moderne, et donne au roman une nouvelle mission : dire et montrer ce qu'il est bon de taire et cacher.

Borges admirait ce livre et le considérait comme l'un des sommets du genre. On comprend pourquoi à la lecture. Non seulement Collins y fait montre d'une virtuosité époustouflante dans la conduite d'une narration à points de vue multiples ; mais en outre, il semble avoir pressenti d'emblée toutes les possibilités du genre policier et notamment sa nature fondamentalement oedipienne : toujours l'enquêteur, croyant élucider un mystère, découvre qu'en réalité il était à la recherche de lui-même.

Du grand art, et, suivant la formule consacrée, un livre qu'on lâche difficilement avant le mot " fin ".

L'édition Phébus est la première traduction française intégrale de Pierre de lune.


87e District, vol. 6
Ed McBain

Éditeur: Omnibus
Roman
Broché
Date de parution : 0105
ISBN/ISSN : 2-258-05645-4

" L'idée première, c'était de faire d'une brigade d'inspecteurs un héros collectif. Je voulais décrire avec précision la journée de travail des flics de grande ville et créer une demi-douzaine de personnages dont la personnalité et les traits de caractère variés formeraient, en se conjuguant, un héros unique. À ma connaissance, cela n'avait jamais été fait " (Ed McBain).

La saga du 87e District constitue l'un des cycles majeurs de la littérature policière. Tout en jouant du retour balzacien des personnages, McBain y brosse une peinture remarquable de la réalité urbaine où le commentaire social s'entrelace en permanence à la description minutieuse des procédures policières. Livre après livre, cette saga dont la composition s'étale sur plus de quarante ans est ainsi devenue un formidable observatoire des mutations de la société américaine.

L'édition française de cette " comédie humaine " de notre temps s'étant effectuée en ordre dispersé, dans de multiples collections et des traductions parfois tronquées ou édulcorées, saluons l'entreprise de longue haleine d'Omnibus, qui présente pour la première fois l'intégralité du cycle dans sa suite chronologique et dans des traductions enfin complètes et fiables.


La Muraille invisible
Henning Hankell

Éditeur: Seuil
Roman
Broché
Date de parution : 0203
ISBN : 2-02-038118-4

L'automne est revenu à Ystad. Tynnes Falk, consultant en informatique, s'écroule mort devant un distributeur bancaire. Au même moment, deux adolescentes tuent sauvagement un chauffeur de taxi. La plus âgée s'enfuit du commissariat. Son corps est retrouvé dans un transformateur à haute tension. C'est alors que Wallander découvre le sanctuaire clandestin de Falk.

L'univers qui se dévoile peu à peu aux enquêteurs - grâce à la complicité d'un jeune haker surdoué - est vertigineux. L'ennemi se révèle à la fois omniprésent, omnipotent et invisible. À ceci près qu'il menace les centres financiers de la planète. Confronté à l'enquête la plus difficile de sa carrière, Wallander est plus seul que jamais. Peut-il encore se fier à ses collègues ? Qu'en est-il de la Suède où des adolescentes passent à l'acte à coups de marteau ? Et où ceux qui le peuvent cherchent à quitter le pays. Wallander, lui, n'a pas le choix. Il reste. Contre toute attente, une femme va croiser sa route... (quatrième de couverture).


Agatha Christie, duchesse de la mort
François Rivière

Éditeur: Le Masque
Essai
Broché
Date de parution : 0101
ISBN : 2-7024-7931-6

Sous la plume d'Agatha Christie, le roman policier est devenu une partie d'échecs où les tasses de thé affrontent les fioles de poison en de stupéfiantes arabesques.

Mais sait-on que derrière la romancière à succès douée d'un sens de l'énigme sans pareil, se cachait une femme étrange, non dénuée d'humour, mais souffrant de peines secrètes ?

Sans jamais donner dans la biographie à sensation, François Rivière brosse le portrait sensible d'un écrivain qui ne put jamais faire le deuil de son enfance et dont l'oeuvre fut en quelque sorte une entreprise de sublimation déguisée. Il revient aussi sur sa mystérieuse disparition au cours de l'hiver 1926, faux kidnapping que l'écrivain mit elle-même en scène comme un de ses romans, et qui n'a cessé depuis d'engendrer les hypothèses les plus folles.

L'ouvrage comprend une bibliographie commmentée des 66 romans et 15 recueils de nouvelles de la Duchesse du crime.




Accueil © Asmara Courrier