Appartenance

De même que la hideuse, la mortelle passion de l'appartenance, responsable d'à peu près tous les crimes historiques, n'a jamais fait l'objet d'aucune étude, puisque même ceux qui étudient ont besoin d'appartenir à: une secte, une langue de bois, un parti, une discipline scientifique, en tout un groupe de pression, pour tenir un site inaccessible à toute critique possible, de même le mélange corporel et le mixte en général restent inconnus à la philosophie, discours pour la séparation et pour la pureté, fermé dans la mortelle et hideuse passion de l'appartenance.

Qui suis-je ? Personne. Qui suis-je encore ? Métis, octavon, mélange aussi précis et raffiné que les codes qui spécifient les choses en dessinant un spectre combiné de bandes et de nombres. Les dépaysements, brouillant les appartenances, mais fixant les sommes sur une très vieille expérience locale retenue, ont fait de mon corps apparent et fluctuant un spectre long, tigré, rayé, nué, moiré, bigarré, chiné, damassé, addition fine de mille exercices; mon sang réel doit pouvoir s'exprimer par un code analogue.

 
Ce tissu bariolé, ô merveille, sert de métaphore ironique à Platon, pour définir la démocratie et se moquer d'elle, au huitième livre de sa République. Une bigarrure d'autres ne saurait être un être. Qui suis-je ? Ce bariolage nué. Dont toujours quelque chose me rapproche d'un homme: geste ou couleur, rite et sourire, manière de naviguer ou de se courber sur la terre, usages, travaux. Il nous manque une grande philosophie des mélanges et métissages, de l'identité somme ou combinaison des altérités: le discours et l'abstraction retardent sur le corps qui sait faire et pratique ce que la bouche ne peut dire. Qui suis-je ? Que veut dire ce curieux verbe pour le dépaysé, mélangé, métissé, pour l'errant qui s'adapte ? Que peut-il signifier en dehors de la mortelle appartenance ?

La philosophie à venir du mélange connecte le global et le local, iréniquement, et suppose une autre ontologie.

Serres (M.), Les cinq sens, Paris, Grasset, 1985, p.283.